. ..... .... . ..... .....
.. ...... ... .. .... .. . ..

Le Cinéma Fantastique

Tout cinéma est fantastique par définition, et l’on peut penser que dès le 28 décembre 1895, les 33 spectateurs parisiens du Grand Café en ont été tout aussi convaincu.
Ne fallait-il pas croire en toutes les ressources de la magie pour faire tout à coup débouler dans ce sous sol, à 2 pas de la Place de l’Opéra, le train arrivant en même temps en gare de la Ciotat !
Quoique apparemment aisément délimitable, le domaine du cinéma fantastique est aussi l ’un des plus riche qui soit .

L’essence magique du cinéma même en fait le genre le moins menacé en sa pérennité.
Il faut en croire Jean Cocteau qui louait « la jeune muse cinéma » pour sa capacité à traduire indéfiniment « les mystères du rêve » et à rendre « l’irréalité réaliste »

- La peur est un élément important du film fantastique.
- le pacte avec le démon, les possessions.
- les revenants
- la chose invisible et indéterminée qui tue ou qui nuit.
- les morts-vivants: vampires, zombies, momies.
- le dédoublement.
- la statue, l’automate, l’armure .....
- les malédictions qui amènent des comportements ou des maladies surnaturelles.
- les rêves qui deviennent réalité.
- l’arrêt du temps et les dérèglements de l’espace.
. ..........